LA BOITE  A AIDER

1 rue QUELISOY-VILLAGE

56520 LARMOR PLAGE

02 97 24 90 74

- Accompagnement thérapeutique

-Services aux thérapeutes

- Réseau interprofessionnel

  • Noir LinkedIn Icône
  • Facebook
  • Twitter

© 2018  par BOITE A AIDER

Des maisons

 

de relation d'aide

 

 et de pair-aidance

NOS SINGULARITES FONT NOS FORCES

  • Chaleur et pair-aidance

Lorsqu'on entre dans nos maisons, la première impression est de se sentir un peu comme en famille, comme à la maison, écouté et compris autrement...

Le contact humain y est chaleureux. Nous entretenons un rapport bienveillant, et surtout d'égal à égal avec nos patients/clients... Chacun des soutenants a  traversé des moments douloureux, et des expériences de vie, et  a choisi le chemin de résilience pour aider l'autre et s'épanouir.

  • une approche holistique

qui accompagne la personne dans sa globalité (corps, esprit, énergie...)servie par une pluridisciplinarité de pratiques :

- RELATION D'AIDE

- PSYCHO-CORPORELLE

- SOIN ENERGETIQUE

- THERAPIE BREVE

- PSYCHOLOGIE

-...

  • Un travail d'équipe

Dans chaque maison les thérapeutes mettent leur compétence en commun pour mieux vous accompagner...

Deux fois par mois, ils se réunissent en co-vision et analyse de pratiques, ils proposent des accompagnements conjoints, mutualisent leurs ressources, et s'organisent pour une transmission optimale de vos informations si le soutien est pluridisciplinaire.

  • Une complémentarité de nos soutiens avec les professions de santé, sans nous y subsituer...

 

Le « pair-aidant » ne rentre pas à proprement parler "dans le champs psy", mais dans nos maisons, le thérapeute-praticien à travers sa pratique rencontre les personnes d’égal à égal.  Il peut fait partager à ses pairs, les expériences personnelles qui l’ont conduit vers le rétablissement, à partir de médias qu’il a lui-même expérimentés et qui lui ont semblé porteurs. Il n’y a pas une façon d’être pair-aidant, il y en a autant qu’il y a d’individus…

Le Pair-aidance établit  un lien avec la personne en situation de difficulté, de souffrance ou de handicap. Ce rôle consiste en grande partie à découvrir le don de celle-ci, à l’aider ou à faire émerger en elle la ressource dont elle dispose et qui est peut-être restée jusqu’à présent insoupçonnée ou non utilisée. Ainsi le bout de chemin qu’ils feront ensemble à la découverte des points forts de la personne pourra constituer, pour elle, un tremplin vers le rétablissement.